DE FR
Informations générales News

Cette méta-analyse, qui a été présentée lors du Congrès 2015 de la Société Européenne de Cardiologie (European Society of Cardiology; ESC), a été réalisée sur la base de quatre essais en double aveugle achevés, menés chez des patients ambulatoires souffrant d'insuffisance cardiaque chronique (ICC) systolique et de carence en fer (CF), qui ont comparé l'efficacité et la sécurité du traitement à base de fer intraveineux par fer intraveineux par le carboxmaltose de fer contre placebo.

Ces quatre essais, dont les études FAIR-HF et CONFIRM-HF, avaient déjà démontré que carboxymaltose ferrique améliorait la capacité à faire de l'exercice, les symptômes et la qualité de vie des patients atteints d'ICC et de CF. Bien qu'ils fassent état d'une plus faible occurrence des hospitalisations et des décès, ils n'ont pas été conçus initialement pour mettre en évidence les différences en matière d'hospitalisation et de mortalité entre carboxymaltose ferrique et un placebo.

Cette méta-analyse prouve néanmoins aujourd'hui que le traitement par carboxymaltose ferrique est associé à une réduction significative de 41% du risque d'hospitalisation cardiovasculaire récurrente ou de décès cardiovasculaire [ratio (IC 95%): 0,59 (0,40-0,88), p=0,009].

«Cette analyse montre que traiter les patients souffrant d'insuffisance cardiaque chronique systolique et de carence en fer avec du fer-carboxymaltose pourrait avoir un impact significatif sur les résultats cardiovasculaires», a déclaré Stefan Anker, auteur principal de la méta-analyse et ancien président de la Heart Failure Association de l'ESC. «La carence en fer est une comorbidité courante de l'insuffisance cardiaque et représente un fardeau significatif pour les patients, malgré le recours à un traitement conventionnel optimal contre l'insuffisance cardiaque. Bien que ces résultats concernant carboxymaltose ferrique doivent être confirmés par un large essai clinique, le diagnostic et le traitement de la carence en fer pour améliorer la capacité à faire de l'exercice, les symptômes et la qualité de vie continuent de faire partie intégrante d'une approche de soins optimisée de l'ICC.»

En étudiant les données individuelles centralisées des quatre essais en double aveugle menés chez des patients ambulatoires souffrant d'ICC systolique et de CF (FER-CARS-01, FAIR-HF[1], EFFICACY-HF et CONFIRM-HF[2]), cette méta-analyse offre un solide examen des effets potentiels de carboxymaltose ferrique sur les hospitalisations et la mortalité de cette population de patients. Pour les quatre essais, les hospitalisations et les causes de décès ont été sélectionnées séparément à l'aveugle par un comité de sélection, sur la base des mêmes critères prédéfinis. Tous les essais étaient conçus comme des essais randomisés, prospectifs, multicentriques en double aveugle et incluaient des patients ambulatoires souffrant d'ICC symptomatique (NYHA de classe II/III) avec FEVG < 45% et présence d'une CF (définie par les valeurs suivantes: ferritine <100 ng/m ou ferritine 100-299 ng/ml si la saturation de la ferritine (TSAT) <20%). Au total, 839 patients, traités dans 138 centres répartis dans 19 pays, ont répondu aux critères de cette méta-analyse. Les groups carboxymaltose ferrique et placebo étaient composés respectivement de 504 et 335 patients.

La carence en fer est une comorbidité reconnue de l'ICC[3] et, en Europe, elle pourrait concerner jusqu'à 50% des patients souffrant d'ICC[4]. De nombreuses études ont décrit la CF, avec ou sans anémie, comme un facteur de risque indépendant conduisant à la mortalité4, une faible capacité à faire de l'exercice[5] et une baisse de la qualité de vie[6].

Références

  1. Anker SD, Comin-Colet J, Filippatos G, et al. Ferric carboxymaltose in patients with heart failure and iron deficiency. N Engl J Med 2009; 361:2436-2448.
  2. Ponikowski P, van Veldhuisen DJ, Comin-Colet J, et al. Beneficial effects of long term intravenous iron therapy with ferric carboxymaltose in patients with symptomatic heart failure and iron deficiency. European Heart Journal 2015;36:657-668.
  3. McMurray JJ, Adamopoulos S, Anker SD, et al. ESC Guidelines for the diagnosis and treatment of acute and chronic heart failure 2012. Eur Heart J 2012; 33, 1787-1847.
  4. Klip IT, Comin-Colet J, Voors AA, Ponikowski P, et al. Iron deficiency in chronic heart failure: an international pooled analysis. Eur Heart J 2013; 165, 575-582.
  5. Jankowska EA, Rozentryt P, Witkowska A, et al. Iron deficiency predicts impaired exercise capacity in patients with systolic chronic heart failure. J Cardiac Fail 2011; 17:899-906.
  6. Enjuanes C, Klip IT, Bruguera J, et al. Iron deficiency and health-related quality of life in chronic heart failure: Results from a multicenter European study. Int J Cardiol 2014; 174:268-275.

- ESC 2015, Londres
11.09.2015
  • iron-paatientenseite
    check-ton-fer.ch
  • 10th IRON ACADEMY
    Lausanne, 11 Mai 2017
  • Injections de fer lors d’insuffisance cardiaque
    Recommandations de l‘ESC